dimanche 5 mai 2019

Week-end à Lille, Lille Tattoo Festival & l'eldorado !

mai 05, 2019 0

8h30 le réveil sonne. Je dois bien avouer que j’attends cette journée avec impatience depuis samedi dernier. Il me reste encore 1h30 pour me préparer avant de prendre le train, direction Lille. L’appareil photo est dans le sac, les billets sont imprimés, un bisou sur le front de Lolita et je file direction la gare. 

2 pas dehors et je me rends compte qu’il fait particulièrement froid. Une semaine de températures agréables, et le seul jour où je fais vraiment quelque chose d’important on se les cailles. De toute manière, c’est toujours comme ça ! 
Sur le quai le vent est encore plus fort, vivement que le train arrive. J’observe discrètement les gens autour de moi, me demandant ce qui peut bien les amener ici, rentrent-ils chez eux ? vont-ils travailler ? voir quelqu’un ? ou eux aussi vont-ils au salon du tatouage ? 
 Après plus d’un quart d’heure d’attente le train arrive enfin. Il serait tant que je perde cette habitude d’être toujours trop en avance, je vais finir par choper un rhume à cette allure. 

Je me réjouis toujours des trajets en train, car ils me permettent d’écouter ma musique pendant 40 minutes d’affilées, sans avoir à penser à autre chose. 

Le train rentre en gare, bien évidemment tout le monde se presse et se rue sur la sortie… J’attend que le wagon se vide de moitié, prend mon sac et pars affronter cette foule pressée, presque aussi angoissante que celle de Paris. Et là, au-dessus de ma tête, la lune. Ils ont enfermé la lune dans la gare de Lille. Emerveillée par cette œuvre d’art j’ai presque failli sortir mon appareil photo si mamie Jacqueline ne m’avait pas pressée derrière moi. 

Je retrouve mon ami dans le haul de la gare et nous voilà parti à la recherche du Lille Grand Sud, tel 2 touristes. Une fois arrivée à l’autre bout de la ville via le métro 2, il nous reste plus que 10 minutes de marche avant d’y arriver.

Jusque là je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Vais-je être séduite par cet univers que je connais si peu finalement ?
Voilà plus de 4 ans que 2 projets de tatouages trottent dans ma tête, et une chose est sûre : « si un flash correspond à l’un des deux, je me fais tatouer ». 

Nous arrivons enfin devant ce grand bâtiment, presque beau. Aucune queue devant, c’est étonnant ! Moi qui m’attendais à une foule immense, cela est peut-être dû au fait que nous arrivions sur les coups de midi ? Je ne sais pas. 

https://www.facebook.com/events/300238427500021/
photos provenant de la page facebook de l'évènement !

Mes premiers pas à l’intérieur du bâtiment étaient un peu fébriles, je me suis quand même demandée ce que je faisais là, je n’y connaissais tellement rien. Je m’arrête au premier stand d’Enna Mama (retrouvez son instragram ici), et premier coup de cœur ! Son univers doux et féérique correspond totalement à ce que je voulais. Je feuillette les flashs, m’émerveille devant quelques-uns mais aucun coup de cœur. On continue pendant près d’une heure, à marcher de stand en stand, a feuilleté les carnets, les books, à s’extasier devant tant de talent ! A rigoler devant certain projet chouette, mais que nous, nous n’aurions jamais eu le cran de s’encrer ça sur la peau. 

Chaque stand à son propre univers, rien ne se ressemble vraiment, même si certains styles se rejoigne. Il y a en a pour tous les goûts et de quoi étonné à chaque regard. Je pense avoir eu prêt d’une 15aines de coup de cœur, de « oh mon dieu je le veux trop ». 

Mais pourquoi n’ai-je pas sauté le pas, vous vous demandez surement ! (Ou peut-être pas d’ailleurs, mais je vais quand même y répondre). 

Tout simplement car, même s’ils étaient magnifiques et me plaisaient, ils ne correspondaient pas au 2 grosses, très grosses envies que j’avais, rien que dans le « thème », sachant que je n’étais pas partie avec une idée précise. De plus, le coup de cœur n’était pas assez gros pour quand même sauter le pas.
Peut-être que si j’avais déjà été tatoué auparavant, j’aurais plus facilement sauté le pas, mais j’avais besoin de réfléchir, et cela, à mes yeux veut dire que ce n’était pas le bon moment pour me faire tatouer, je n’avais pas trouvé LE tatouage ! 

https://www.facebook.com/events/300238427500021/
photo provenant de la page facebook de l'évènement

Bref, petite pause midi : petite salade de pâtes, grande bouteille d’eau, de quoi bien remplir la jauge d’énergie qui après 1h30 de salon avait bien chuté. 

On fini le tour de tous les tatoueurs, nous repartons voir nos coups de cœur, refeuilleté, prendre les cartes de visites. 

14h, on se rassoit tranquillement pour assister à une performance ! Une jeune fille va se faire tatouer la jambe par 3 personnes. Donc, 6 mains qui vont travailler en même temps sur le même tatouage ! Bien sûr que je veux voir ça ! 
Après avoir bien récupéré devant cette performance, nous décidons de nous éclipser pour rejoindre le centre de Lille et profiter de notre présence ici pour voir la fameuse exposition de l’Eldorama ! 

Aller hop, c’est reparti pour 15 minutes de marche puis 15 minutes de métro pour retourner à la gare ! Le tripostal se trouve juste à côté ! 
Malgré qu’on soit en plein milieu d’après-midi, la température n’a absolument pas augmenté. Le vent lui par contre, s’en donne à cœur joie ! On tourne au coin de la gare et là, une grande file devant nous. 30 secondes d’hésitation avant de se dire, que de toute manière nous avons la journée devant nous ! 

Nous arrivons à l’intérieur, payons nos places (gratuites pour les étudiants en art et en design d’ailleurs !) et entamons la visite de 3 étages ! 

Et la visite commence justement avec la très connue œuvre de Yayoi Kusama « l’infinity mirror room » qui est juste une merveille pour les yeux. J’ai rarement vu plus beau et plus impressionnant lors d’une exposition ! J’ai plus qu’adoré ! 




 
Le seul bémol est que tout le reste de l’exposition m’a peut-être laissé un goût amer après tant de merveille dans les yeux. Mais j’étais très fatiguée aussi et je n’ai pas pris le temps de tout comprendre aux œuvres ! Même si à mon goût elle vaut vraiment vraiment le coup ! Je vous laisse avec quelques photos !








 Et vous ? Etes vous tatoué ? Allez vous participer au Lille 3000 de cette année ?

samedi 4 mai 2019

3 applications pour savoir ce qu'il y a dans nos cosmétiques !

mai 04, 2019 0



Les consciences commencent peu à peu à changer, et dans le bon. Beaucoup d’entre nous cherche à consommer autrement, et aussi dans l’univers de la beauté, chacun à sa manière : acheter en vrac, consommer végan, bio ou non tester sur les animaux.
Une des premières choses qui aide à mieux consommer c’est de savoir ce qu’il y a dans nos produits.

Et pour cela, j’ai testé 3 applications qui permettent de décrypter et comprendre ce qu’il y a dans les cosmétiques que nous achetons.
Comment s’est déroulé le test ?      

De manière très simple, j’ai pris 4 produits de typologies différentes : un rouge à lèvre dit « clean », une palette de « renom », un soin pour le visage « connu » et un vernis à ongles de « luxe ».  

J’ai analysé c’est 4 produits avec chacune des applications, pour voir laquelle nous apportera le plus d’informations sur le produit, et si ces informations sont utiles pour nous aider à mieux consommer.
L’application INCI Beauty
           

Cette application INCI beauty permet de découvrir la composition détaillée d’un produit cosmétique, et uniquement cosmétique (impossible donc de savoir ce qu’il y a dans ta carotte).
Il y a deux manières de procéder, soit en scannant le code-barre du produit directement, soit en tapant son nom ou sa marque dans le moteur de recherche.
L’application permet aussi de trouver une alternative plus propre aux produits qui ne vous conviennent pas ! Vous pouvez renseigner un type ou une famille d’ingrédient que vous ne voulez pas, pour que tous les produits qui en contiennent ne vous soient pas proposé.
Et bien-sûr, vous pouvez partagez votre avis sur chaque produit !

Personnellement, j'ai eu un petit peu de mal à comprendre au tout début mais en fait c'est très simple ! Vous scannez votre produit, enfin.... si il a un code barre, et ça, c'est pas donné à tous les produits! Bref, une fois scanné vous tombez sur une page où vous avez la note du produit et la description des différents ingrédients classé en 3 catégories ! Orange = Moyen, rouge = pas bien, vert = bien.

Le petit plus vraiment chouette, comme expliqué plus haut, c'est qu'il vous propose pleins d'alternatives à tous les prix et ça, c'est cool.

Ce que j'ai bien aimé aussi, c'est que vous pouvez chercher des produits par catégorie ! Si par exemple vous cherchez un vernis de bonne compo, vous pouvez aller dans "rechercher un produit", puis "nail" et là vous avez pleins de marque de vernis notées ! Plus qu'à faire votre choix ! Par exemple peggy sage et kiko sont plutôt bien notés !

L’application Clean Beauty

         


Clean beauty, contrairement à INCI ne vous permet pas de savoir TOUT ce qu’il y a dans vos cosmétiques mais se concentre principalement sur les produits controversés et les allergènes.  

Vous pouvez aussi retrouver un "glossaire" des ingrédients que l'on retrouve le plus souvent dans nos cosmétiques. Ainsi que 2 rubriques informatives sur la formulation de nos cosmétiques et sur les ingrédients controversés (lesquels, pourquoi, etc..). 

La plateforme est très élégante et féminine. Sur le principe, c'est plus simple et plus courant d'avoir la liste des ingrédients encore présente sur le produit que le code barre. Mais pour certains produits ce n'est absolument pas évident de prendre une photo nette ! Par exemple, mon soin, qui est rond c'était pas facile ! Mais au moins, les liste d'ingrédients, on la retrouve souvent ! 

Quand on a réussi à scanner la liste, l'application nous spécifie les produits controversés. Et nous offre la possibilité d'en savoir plus, en cliquant sur l'ingrédient ! Et ça c'est super intéressant ! 


 
L’application Yuka 

         


Cette application se différencie un peu des autres car elle permet de scanner plus que nos cosmétiques, mais aussi nos aliments, etc...

L'application attribue une note sur 100, selon plusieurs critères liés à leur impact sur notre santé.

Et comme INCI, Yuka vous recommande des alternatives pour mieux consommer ! 

Alors, yuka fonctionne VRAIMENT sur le même principe que INCI, on scanne, on à une note et des ingrédients classés en catégories rouge, orange et verte ! Le seul changement ? La note est sur 100 et non sur 20. Et la plateforme est aussi plus agréable en terme de visuels !

Et puis à la fin, devinez quoi ? On retrouve encore des alternatives ! Et encore une fois, c'est plutôt cool

On a aussi un historique de nos scannes, avec une alternative qui correspond le mieux à chaque fois! Et c'est plutôt cool pour retrouver plus facilement et se souvenir surtout ! 

On retrouve un graphique, sous forme d'assiette (je rappelle qu'on peut tester l'alimentation aussi) pour jauger par mois, comment on consomme ! Là par exemple je n'ai testé qu'un produit médiocre, du coup c'est tout orange ! 

Conclusion 

Si je devais attribuer des notes aux différentes applications, je donnerais : 

Pour INCI beauty :
Esthétique/design :6/10
Efficacité :8/10
Différentes utilités : 8/10
Note total : 22/30

Pour Clean Beauty : 
Esthétique/design : 8/10
Efficacité : 6/10
Différentes utilités : 6/10
Note total : 20/30

Pour Yuka : 
Esthétique/design : 9/10
Efficacité : 8/10
Différentes utilités : 8/10
Note total : 25/30

Vous aurez donc compris qu'au quotidien je choisirai d'utiliser plus facilement Yuka, et c'est ce que je vais faire ! Le petit point bonus, je peux aussi scanner mon alimentation et avec tout le travail que je fais autour, c'est un très gros point. Mais que je n'ai pas compté dans ma notation ici ! 
Et vous, avez-vous aussi une appli ? Laquelle utilisez-vous ?

 

mercredi 1 mai 2019

5 monuments à voir à Strasbourg !

mai 01, 2019 3

Originaire de Strasbourg, j’y ai vécu pendant 20 ans. Cela m’a laissé le temps de visiter, de voir et de découvrir une multitude de choses de cette magnifique ville au charme fou.
Pour ce premier article d’une longue série sur la ville qui m’a vu grandir je vous partage 5 monuments qu’il faut voir à coup sûr ! 


 La cathédrale Notre-Dame 


On va commencer par l’évidence : La cathédrale Notre-Dame ! Une des plus belles cathédrales de France à mes yeux, teintée de rose avec sa seule et unique tour. Elle est atypique quoi, et j’aime bien ça ! Ce monument est un véritable chef-d’œuvre architectural, réunissant l’art romain dont aujourd’hui seul la crypte et le sol peut en témoigner et l’art gothique mis en avant par la flèche de l’édifice.



La visite commence par sa façade à 3 portes illustrées par une multitude de sculptures du moyen-âge. Un spectacle exceptionnel qui vous fera lever la tête quasiment à 90° au milieu d’une petite place typiquement alsacienne. 

L’intérieur, habillé de voutes et de vitraux est un second spectacle qui nous plonge dans un nouvel univers, presque féérique, soutenu par l’horloge astronomique et le grand orgue !
La cathédrale regorge de bien d’autres « petits secrets » qui rendent la visite et l’ambiance encore meilleure, mais ça, ça viendra bientôt dans un prochain article. 


Et si vous n’avez pas était rassasié par son architecture un autre spectacle se joue un peu plus en hauteur. Vous pouvez monter les quelques 332 marches qui vous emmène à 66m d’altitude. Ici, se joue, caché dans le corps de la cathédrale les différemment mécanismes des cloches mais surtout, une fois que l’on s’aventure sur la grande plateforme on découvre toutes la ville. D’ici on voit tous les quartiers : le parlement, république, le centre, la petite France. Si tenté que le soleil vous accompagne vous ne serez pas déçu de votre investissement de 2euros ! 


Pour en savoir plus sur les prix, les horaires de visites et l’accessibilité : La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, L’office deTourisme. 



  
Le Parlement Européen 

En parlant des différents quartiers plus haut, j’ai cité le parlement européen qui est aussi un monument à voir ! 


Architecturalement nous basculons dans un autre siècle, bien plus récent car sa construction fût terminée en 1999 (il est plus jeune que moi…), fait de verre, de métal et de bois il est impressionnant par sa taille et son envergure. 


Il y a plusieurs choses à visiter, d’abord la tour elliptique et évidée de 60m de hauteur ! Et devinez ce qu’on y voit ? La cathédrale. Et oui, rien n’est laissé au hasard ! Le parlement Européen est la plus grande assemblée parlementaire élue au suffrage universel direct au monde, et il est possible de visiter ses assemblées et ses bureaux. Pour organiser votre visite, c’est juste ici !

J’en parlais dans cet article : La femme illustrée par la broderie, Simone Veil fût la première femme à accéder à la présidence du parlement européen en 1979. Et bien, vous pourrez visiter le parlamentarium Simone Veil : équipé d’une salle de cinéma à 360° et d’écran tactile, ce parlamentarium permet de mieux comprendre quel est le rôle du parlement européen dans la vie de citoyen. Une bonne dose de savoir quoi !
 
Pour plus d’information, c’est juste ici 



Le Palais du Rhin


Le palais du Rhin est aussi connu pour être l’ancien palais de l’empereur d’Allemagne, il fût construit entre 1883 et 1888 lors de la présence allemande. Son architecte, Hermann Eggert créa un batiment de style néo-renaissance avec un vaste jardin et des écuries, qui existent encore aujourd’hui. Il n’accueillera que très rarement l’empereur avant de devenir un hôpital lors de la première guerre mondiale. 

C’est un beau bâtiment qui à eu une sacrée vie, car aujourd’hui il abrite le siège de la Commission Central pour la Navigation du Rhin et ce, depuis 1920. 

Son passée et sa beauté architectural lui offrira sa place de monument historique depuis 1993.  




Le Parc de l'Orangerie 


Le parc de l’Orangerie se divise en plusieurs partie, la première et la plus ancienne : le Pavillons Joséphine construit lors de la révolution française, Strasbourg hérite alors de 140 orangers (oui oui les arbres) qu’il faut planter, et c’est pour cela que sera créé le pavillon Joséphine, qui aujourd’hui n’abrite plus que 3 orangers ! (Pour la petite anecdote, il sera détruit par un incendie en 1968 et reconstruit à l’identique) 

 

Lors de la période allemande, évoquée plus haut pour le Palais du Rhin, le parc de l’Orangerie va s’agrandir pour accueillir l’exposition industrielle et artisanale de Strasbourg en 1895. C’est à cette époque qu’est créé le lac artificiel et la cascade qui apporte un charme fou et bucolique au parc.

Aujourd’hui le parc de l’orangerie est devenu l’un des lieux de promenades les plus agréables du centre-ville. On peut y retrouver un petit zoo, une mini-ferme et un centre de réintroduction des cigognes ! On peut même naviguer sur le lac quand le temps s’y prête, ou faire un bowling si la pluie pointe le bout de son nez. 

Tout au long de la promenade on retrouve plusieurs airs de jeux, des glaciers, des statues, de quoi vous occuper toute une après-midi après un pique-nique à l’ombre des sols pleureurs. 

Plus d'information sur le parc et ses activités, ici.  



 Le Barrage Vauban
 
Le dernier monument que je vais vous présenter dans cet article est situé dans l’un des plus beaux quartiers de Strasbourg, le vieux Strasbourg plus connu sous le nom de « Petite France ».
Au bout de se quartier, traversé par l’Ill, on retrouve un barrage, le barrage Vauban issue des fortifications datant de 1960. 

A cette époque il sert d’écluse pour permettre l’inondation de la partie sud de la ville, si le besoin en vient. 


En 1966 une terrasse fût aménagée sur son toit, accessible encore aujourd’hui elle permet d’observer la ville par le haut en offrant une belle vue sur le quartier de la Petite France qui ne manquera pas de vous éblouir par son charme. 


Aujourd’hui il ne sert plus à barrer le passage aux troupes ennemies en faisant monter le niveau d’eau, mais sert de passage entre le quartier du musée d’art moderne et celui de la petite France. Dans ce même passage on peut observer des statues récupérées de la cathédrales et d’autres monuments.

Plus d'information, par ici



Voici donc les 5 (premiers) monuments à visiter à Strasbourg ? Est-ce que cet article vous à plu ? Voudriez-vous que je fasse la même chose avec d'autres villes ? (Lille par exemple !)
Le prochain article sera sur les secrets de la cathédrale de Strasbourg, j'espère que vous serez aussi au rendez-vous !